SAVOIR ETRE et SAVOIR FAIRE

SAVOIR ETRE – SAVOIR FAIRE

 

Dans cette rubrique, vous trouverez des articles vous permettant de parfaire votre professionnalisme et vous tenir informé des bonnes pratiques de l’accueil des jeunes enfants. Si vous pouviez vous emparer de ces notions pour enrichir le dialogue avec les travailleurs sociaux de la PMI, les relations avec cette dernière pourraient être totalement renouvelées et enrichies pour le plus grand bien être de l'enfant, de ses parents et des professionnels que vous êtes. C'est notre souhait en tout cas.

Vous trouverez :

  • Aménagement de l’espace jeux

Aménager et faire vivre les espaces : Accueillir des enfants de moins de trois ans dans un espace aménagé qui répond à leurs besoins ne va pas de soi. Assurer la sécurité affective, répondre aux besoins physiologiques, satisfaire les besoins moteurs, répondre aux besoins relationnels, satisfaire les besoins sensoriels, le développement de l’autonomie etc…

Amenagement jeu anne marie fontaine adulte phareAmenagement jeu anne marie fontaine adulte phare

  • Le repas, véritable soin relationnel

« Les repas sont des temps forts dans la journée de l’enfant et du professionnel. Afin que l’enfant puisse profiter pleinement de ce moment relationnel, l’adulte doit penser son accompagnement en fonction du développement, des capacités et des besoins de l’enfant. Le respect du développement psychomoteur passer par le portage psychique comme physique, y compris lorsque la diversification a débuté. Le repas est un véritable temps relationnel. »

Le repas veritable soin relationnel mpe janv 2015Le repas veritable soin relationnel mpe janv 2015

  • Les mots comme véhicules de paix

La communication non violente : « Tout ce qui induit jugement, condamnation, culpabilité, rejet, que ce soit par un ton agressif, ironique ou moqueur ou encore par le silence, peut se révéler peser de façon très lourde sur le cœur de l'enfant »

Les mots comme vehicules de paixLes mots comme vehicules de paix

  • Les transmissions

Parce que le parent a besoin de savoir comment s’est déroulée la journée de son enfant… Une transmission se doit d’être précise pour être utile. Pour le parent, les transmissions sont précieuses. C’est un moyen de faire le lien entre la vie de leur enfant et leur absence.

Mdpe 2003 mai n 118 p11 les transmissions schuhlMdpe 2003 mai n 118 p11 les transmissions schuhl

  • L’Art du soin

« Prodiguer un soin ne s’improvise pas, mais s’appuie sur un véritable savoir-faire et savoir être du professionnel de la petite enfance.  A lui de se montrer bienveillant, respectueux et d’interagir avec l’enfant dont il s’occupe… »

Mdpe 2009 mai n 150 p19 20 l art du soin mataMdpe 2009 mai n 150 p19 20 l art du soin mata

  • Ces petits gestes anodins

« Combien d’adultes ont la fâcheuse tendance à caresser une petite tête d’enfant, à prendre la main d’un tout-petit sans même le connaitre... Le respect de l’intimité est important. Beaucoup de petits gestes machinaux n’ont rien d’anodin et sont une véritable intrusion souvent ignorée. »

Mdpe 2009 mai n 150 p21 ces petits gestes anodins schuhlMdpe 2009 mai n 150 p21 ces petits gestes anodins schuhl

  • Un pas vers la coéducation

« Pour construire une véritable coéducation, les professionnels doivent se sentir compétents, être à l’aise avec les parents et les considérer comme des partenaires. »

Mdpe 2013 n 194 dossier pp18 123 il a passe une bonne journe e gatineauMdpe 2013 n 194 dossier pp18 123 il a passe une bonne journe e gatineau

  • Observer

« Observer est un mot qui trouve sa place au cœur des pratiques professionnelles de la petite enfance. Observer pour mieux saisir ce qui se passe, pour ne pas agir dans la précipitation. »

Mdpe n 222 2015 juin observer schuhlMdpe n 222 2015 juin observer schuhl

  • Période de familiarisation

« L’entrée d’un nouvel enfant dans un milieu d’accueil fait l’objet, depuis une quinzaine d’années, d’une réflexion approfondie de la part des professionnels de la petite enfance afin que cet événement se passe au mieux pour les différents partenaires de cette rencontre : enfant, parents et professionnels.

Se séparer de son bébé, le confier à d’autres personnes, quel que soit le temps passé avec lui antérieurement (congé de maternité, d’allaitement, congé parental,…) n’est pas une démarche naturelle, qui va de soi pour tous. De même, pour l’enfant, quel que soit son âge, passer d’un lieu de vie à un autre (maison-crèche, changement de section, entrée à l’école,…) ne peut se faire de manière optimale sans penser aux modalités de la transition de l’un à l’autre. »

Periode de familiarisationPeriode de familiarisation

  • Ranger oui mais pas seul

« Qui doit ranger ? que signifie ranger pour un enfant ? Comment faire pour que cette activité reste un moment de loisir partagé ? »

Ranger oui mais pas seulRanger oui mais pas seul

  • Règles et limites : acquisitions des attitudes sociales

« Comment l’enfant parvient-il à accepter les règles sociales ? Quelles sont les conséquences de nos différentes attitudes sur la personnalité de l’enfant ?

Une des principales questions dans l’éducation des jeunes enfants est celle de l’acquisition des attitudes sociales, notamment la confrontation aux règles et aux limites »

Regles et limites en creche acquisitions de attitudes socialesRegles et limites en creche acquisitions de attitudes sociales

  • Séparation Retrouvailles

« Entre le temps où les parents laissent leur enfant dans un lieu d’accueil et le temps des retrouvailles, quels chemins empruntent les professionnels de la petite enfance, quels dispositifs mettent-ils en place, pour permettre à l’enfant de « faire avec » l’absence de son père ou de sa mère, pour l’accompagner vers l’autonomie et l’individuation ? »

SeparationretrouvaillesSeparationretrouvailles

  • Alternatives aux punitions

« Mettre l’enfant en situation de partenariat, lui apprendre à réparer, proposer des choix, exprimer les attentes… »

Alternatives aux punitionsAlternatives aux punitions

  • Bientraitance

« La bientraitance, qui ne se réduit pas à définir l’inverse de la maltraitance, implique pour la professionnelle de la petite enfance d’adopter une attitude positive et bienveillante envers l’enfant et ses parents, tout en l’étant envers elle-même. »

Atelier tandem doc bientraitanceAtelier tandem doc bientraitance

  • Attention Bébé secoué

La plupart des victimes du syndrome bébé secoué (SBS) sont agressées par des hommes. On retrouve 70% dans l’entourage de l’enfant et 30% par les assistantes maternelles.

Intervention bebe secoueIntervention bebe secoue

  • Pikler LOCZY : accompagner l’enfant vers son autonomie

http://lesprosdelapetiteenfance.fr/b%C3%A9b%C3%A9s-enfants/psycho-p%C3%A9dagogie/pikler-loczy/pikler-loczy%C2%A0-accompagner-l%E2%80%99enfant-vers-son-autonomie

 

Bebes explorateurs 1600x1200

Remplir les besoins fondamentaux affectifs des enfants :

Isabelle Filliozat (dans son livre l’intelligence du coeur) a identifié 4 besoins affectifs essentiels :
1. La confiance
2. Se sentir exister
3. Se sentir accepté
4. Se sentir apprécié

Découvrez ici qq phrases qui satisfont à ce besoin

 

Le travail émotionnel des professionnels de la petite enfance :

"Qu’il soit enjolivé ou, au contraire, rabattu à de simples tâches domestiques, le travail quotidien des professionnelles de la petite enfance suscite peu d’intérêt. Cette étude exploratoire, effectuée dans deux crèches et auprès de sept assistantes maternelles, porte attention à ces activités ordinaires pour en montrer les complexités mais aussi les enjeux.
Prises entre les exigences d’une relation de service et l’invisibilité du travail de care (sevice à la personne) , ces professionnelles sont mises à rude épreuve pour juguler leurs affects.
Elles effectuent un travail émotionnel intense, d’autant plus éprouvant qu’il ne peut faire l’objet de paroles ou d’échanges. Cette charge émotionnelle lourde peut se manifester par des problèmes de santé.

Rarement considérées comme exerçant un métier ou une profession, ces professionnelles, le plus souvent des femmes, sont perçues comme effectuant une occupation relevant
de la « suppléance domestique » (Durning, 1986) n’exigeant, pour l’essentiel, que des qualités affectives.
Au vu de leurs activités tenues pour négligeables, ce que font ces professionnelles reste peu considéré et les maintient socialement dans une position subalterne (Tronto, 1993). Leurs fonctions suscitent peu d’intérêt, sauf du point de vue des politiques d’emploi, parce qu’elles ouvrent aux mères la possibilité de pratiquer une activité professionnelle.

Pour les assistantes maternelles : taire son savoir faire pour maintenir la confiance. Le rapport des assistantes maternelles aux parents est d’autant plus délicat que subsiste toujours,
pour elles, la menace que l’enfant leur soit retiré pour être mis à la crèche. Se sachant fréquemment choisies par défaut, souvent par manque de place dans une structure de garde collective , elles manifestent à l’égard des parents une grande attention pour les satisfaire, sans activer une jalousie qu’elles redoutent parce que cette dernière pourrait entraîner une précarisation de
leur situation. Cette relation, suspectée d’installer une concurrence avec les parents qui serait néfaste pour l’enfant et qui pourrait insupporter les parents, contraint la professionnelle « au paradoxe d’une implication distancée » (Déthier, cité par Lefoll, 2009:51) : être proche des enfants mais rester en distance avec eux, répondre à leurs demandes d’affection mais ne pas se montrer affectueuse, leur manifester de l’attention et de la présence mais ne pas s’attacher à eux. Prenant en charge la culpabilité ou la jalousie des parents pour pérenniser la garde de l’enfant dans de bonnes conditions, ces professionnelles se trouvent parfois contraintes de taire leur savoirfaire avec les enfants pour ne pas blesser les parents."

Le travail emotionnel des professionnelles de la petite enfanceLe travail emotionnel des professionnelles de la petite enfance

 

18-36 mois comment améliorer les relations et les comportements des enfants

A partir de 18 mois, les enfants entrent de plus en plus en relation entre eux pour jouer ou faire des activités. Malheureusement cette tranche d'âge est aussi synonyme de conflits qui en arrivent aux morsures, griffures et coups. Comment aider les enfants à s'exprimer autrement que par le corps ? Zoom sur trois actes dits « agressifs » qui sont récurrents en établissement de la petite enfance : les morsures, les griffures et les enfants qui poussent. Et propositions de méthodes en lien avec le développement de l'enfant, pour diminuer ces comportements qui questionnent les équipes

18 36 mois comment ameliorer les comportements des enfants18 36 mois comment ameliorer les comportements des enfants

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 01/09/2017