CAP

Le CAP "accompagnant éducatif petite enfance" remplace le CAP petite enfance

 

L' Arrêté du 22 février 2017 portant création de la spécialité « Accompagnant éducatif petite enfance » de certificat d’aptitude professionnelle et fixant ses modalités de délivrance a été publié au Journal Officiel du 13 avril 2017.

Il remplace le CAP Petite Enfance

Le référentiel des activités professionnelles et le référentiel de certification de cette spécialité de certificat d’aptitude professionnelle sont définis respectivement en annexe Ia et annexe Ib au présent arrêté.

La première session de la spécialité « Accompagnant éducatif petite enfance » de certificat d’aptitude professionnelle organisée conformément aux dispositions du présent arrêté aura lieu en 2019.

La dernière session du certificat d’aptitude professionnelle organisée conformément aux dispositions de l’arrêté du 22 novembre 2007 portant définition du certificat d’aptitude professionnelle « petite enfance » aura lieu en 2018 avec une session de rattrapage en 2019 pour les candidats qui se sont présentés à une session précédente. A l’issue de cette session, l’arrêté du 22 novembre 2007 précité est abrogé. (Le CAP petite enfance n'existera plus)

Voici l'arrêté et ses annexes (Référentiels du diplome, Modalités de Certification, Définition des épreuves)

Decrets 13 avril 2017 cap accompagnant educatif petite enfancedecrets-13-avril-2017-cap-accompagnant-educatif-petite-enfance.pdf

 

 

 

Notre ministre s'adresse aux assistantes maternelles

Professionnalisation du métier

Extrait de l’interview de Mme Dominique Bertinotti, ministre de la Famille Bertinotti

Sources : la revue l’ASSMAT

Lien : http://www.assmat.presse.fr/

  • Pour permettre à chaque famille de bénéficier d’au moins une solution d’accueil pour leur enfant :

Création de 100000 places en crèches collectives et 100000 places chez les assistantes maternelles et développement de la préscolarisation des enfants âgés de deux à trois ans.

  • Pour répondre à l’attente des parents en termes d’accueil de l’enfant, que celui –ci bénéficie d’un bien-être matériel et de soins mais aussi d’éveil :

Professionnalisation des métiers de l’enfance, dont le métier d’assistante maternelle.

UN DIPLOME  obligatoire pour exercer le métier d’assistante maternelle

Pour celles qui exercent déjà, renforcement de la formation continue et modes de garde alternatifs pour leurs employeurs pendant le temps de formation

Pour les futures assistantes maternelles, il est envisagé une filière « métiers de l’enfance » qui irait du CAP jusqu’au BAC + 5

A terme, il est envisagé « que tout personnel intervenant dans le milieu de l’enfance pourrait être détenteur au minimum d’un CAP petite enfance, via le développement de la formation initiale et continue. »

TRES FORTE INCITATION A PARTICIPER AU RAM

Poursuite du développement des relais avec un objectif d’un RAM pour 70 assistantes maternelles d’ici à cinq ans.

« Partout les RAM sont jugés positivement par les différents acteurs, aussi bien les professionnels que les parents. »

« Je ne dis pas obligation, dans un premier temps, car, dans ce cas, il faut rendre effectif le déplacement de l’assistante maternelle jusqu’au RAM. Dans cette forte incitation, nous ne voyons que des éléments positifs pour les assistantes maternelles. »

L’avenir de la profession : la professionnalisation

« Je tiens à dire qu’il faut une bonne adéquation entre les attentes des parents et l’offre des professionnels. Les assistantes maternelles ont un rôle important à jouer, en tant que premier mode d’accueil, le conserveront et le développeront si elles s’inscrivent dans cette professionnalisation »

 sb10.gif