Horaires décalés à Grigny

Actualités du site  mon enfant.fr pour l'essonne :

1)Ass' mat' un peu tôt, un peu tard

Horaires décalés : l'initiative innovante de Grigny

Comment donner du travail aux Assistantes maternelles (Am) agréées qui en manquent et permettre aux mamans seules avec des petits, souvent en horaires décalés, de faire garder leurs enfants ? Voici l'équation qu'a dû résoudre les travailleurs sociaux de la permanence d'action sociale de Grigny. Une belle expérience est née.

«L'opération sur la Grande-Borne, l'un des quartiers de la ville, a démarré sur la base de deux constats. Tout d'abord, nous avons appris que de nombreuses assistantes maternelles n'avaient aucun enfant à garder, qu'elles étaient donc au chômage. D‘un autre côté, nous connaissions plusieurs jeunes mamans, presque toujours seules avec leur(s) enfant(s) et qui étaient soit en formation, soit avec des emplois en horaires décalés, tôt le matin, tard le soir ou même le week-end ou les jours fériés. C'est ainsi que nous avons eu l'idée de les mettre en relation ».

Un partenariat avec la Pmi et le Ram

La première réunion, bien sûr, en étroite relation avec le Relais assistantes maternelles (Ram) de la ville, s'est tenue au mois de mai 2007 avec les Am. « Sept s'inscrivent dans notre projet. Elles en parlent avec leur conjoint et leurs enfants afin d'être certaines qu'elles pourront gérer cette situation nouvelle, qu'elles disposent également d'une chambre de libre afin de pouvoir accueillir un petit lorsque, par exemple, leurs propres enfants dorment ».

Un mois après, opération réussie : les sept assistantes maternelles reçoivent leur extension d'agrément de la Pmi, plus une visite de la puéricultrice. Aujourd'hui, elles ont du travail. Les mamans sont sereines. Elles n'ont plus besoin de faire appel au système D de garde (enfants aînés, voisine…) pour s'occuper de leur petit en leur absence.

Dans le cadre de ce projet, la Caf réfléchit actuellement à une aide individuelle pour les familles afin de compenser le surcoût de ces horaires atypiques.

De leur côté, les assistantes maternelles sont davantage accompagnées par les travailleurs sociaux que leurs collègues aux horaires classiques. Une rencontre mensuelle est organisée ainsi qu'un soutien et un accompagnement social. « Elles s'organisent très bien, conclut Christine Carré. Par exemple, elles font leurs courses en semaine si elles travaillent le week-end. Elles ont ainsi trouvé leur rythme »

 

LILIANE DELTON sur Google+

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire