Recevoir à domicile en présence des enfants

Un débat est lancé par Assistante maternelle Magazine

Les assistantes maternelles peuvent-elles recevoir des amis, de la famille ou des collègues à leur domicile pendant les heures où ils accueillent les enfants ?

1) Point de vue de certains conseils  généraux mais qui risque de se généraliser

Lors des formations obligatoires, il n'est pas rare d'entendre dire que cela est interdit de recevoir du monde chez soi pendant les heures d'accueil. Sont mis en avant la difficulté de conjuguer le domicile privé associé au lieu d'exercice professionnel avec la responsabilité professionnelle et l'obligation de résultat en matière de sécurité vis à vis des enfants accueillis.

Le principal argument avancé est que l'agrément est délivré après instruction d'un dossier qui autorise l'assistante maternelle à accueillir à son domicile un nombre défini d'enfants dans une tranche d'âge fixée et pour une durée de 5 ans.

En aucun cas, le regroupement de plusieurs assistantes maternelles au domicile de l'une d'entre elles n'est envisagé.

Seule solution préconisée pour ne pas rester cloitrée chez soi sans voir personne :  fréquenter les Relais d'assistantes maternelles, les ludothèques, les lieux d'éveil existant dans les municipalités, ou bien d'ouvrir une MAM (Maison d'assistantes maternelles)

Vient la phrase qui tue : " aucun salarié n'est autorisé à accueillir des amis dans son entreprise pendant ses heures de travail"

2) Indignations des assistantes maternelles :  qui rétorquent qu'elles ne connaissent pas de salarié dont le smic horaire culmine à 1,96 € net de l'heure ni qui travaille régulièrement 10,11 voire 12 heures d'affilée sans aucune pause.

Que recherchent les parents en choisissant au final un mode de garde familiale : désirent-ils que leur enfant reste en tête à tête avec leur assistante maternelle du matin au soir ? ou bien qu'il soit intégré à la vie de famille ce qui implique naturellement de recevoir des visites ?

Que devient la sociabilisation de l'enfant ?

3) Point de vue d'une professionnelle de la petite enfance  (Laurence Rameau) :  "Baigner dans une atmosphère de gaité et de partage relationnel est bien plus favorable à tous que d'être dans la peur et la dissimulation des pratiques face à des réglementations localisées et à des interprétations personnelles plus ou moins abusives des lois"

"Les situations informelles représentent les formes éducatives les plus intéressantes pour les enfants comme pour les adultes car elles permettent la mise en place d'interactions vraies, non pas organisées et scénarisées autour d'activités dirigées par les adultes, mais vécues de manière imprévisible par des enfants et des adultes qui apprennent les uns des autres.

4) Point de vue d'un avocat (Sandra Nadjar) La position avancée est que " la visite domiciliaire de la PMI ne permet pas de s'assurer que le logement présente des garanties de sécurité suffisantes pour le regroupement de plusieurs enfants en un même lieu".

De la même manière, ne seront pas contrôlés par la PMI la conformité des lieux extérieurs dans lesquels les assistantes maternelles emmènent jouer les enfants (parc, square etc) la qualité des produits vendus dans le supermarché dans lequel les aliments donnés aux enfants vont être achetés, le taux de microbes etc..)

"Le métier d'assistant maternel est l'un des rares métiers dans lequel la notion de responsabilité professionnelle individuelle est particulièrement mis en exergue( comme pour les médecins, les avocats, les notaires, les kinésithérapeutes...) par l'obligation de souscrire une assurance spécifique couvrant cette activité professionnelle. De plus la jurisprudence a posé des exigences extrêmement fortes en affirmant sans cesse que l'obligation de sécurité à laquelle est soumis un assistant maternel pendant les heures d'accueil est une obligation de résultat".

Aux assistantes maternelles d'apprécier ce qu'elles peuvent faire en gardant à l'esprit que les enfants accueillis doivent toujours être en sécurité et rien ne doit menacer leur intégrité corporelle ou leur bien-être dès lors que les parents, en leur qualité d'employeur, y ont consenti et acceptent cette démarche éducative de leurs enfants.

C'est une question de bon sens : la PMI ne peut pas tout contrôler !"

 

 

 

 

LILIANE DELTON sur Google+

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

  • 1. | 02/06/2011
Là, j'étais en train de me dire qu'on ne peut plus rien faire avec les enfants que de les garder enfermés chez nous..
les assistantes maternelles qui ont la chance de pouvoir aller au parc avec les enfants pourraient avoir des ennuis...
Je trouve qu'on en arrive à des normes tellement sévères qu'il sera bientôt impossible d'exercer notre métier... certes les PMI ne peuvent pas être derrière chaque ass mat.. mais tout manquement à ces exigences devient une faute professionnelle...ça va bien trop loin!!!
Vous devez être connecté pour poster un commentaire