Le grand chamboulement de la petite enfance

  Encore un livre de Jean Pierre Gayerie, journaliste spécialisé dans la petite enfance

Votre secrétaire générale a été sollicitée pour écrire un article qui est publié dans ce livre dans la version 2010 et dont voici la teneur :

« Le site « monenfant.fr » : un gadget budgétivore ou la boîte de Pandore ?  (1)

La valeur d’un(e) professionnel(le) se réduirait-elle à la quantité de cases cochées sur un site numérique complètement étranger à l’expérience professionnelle réelle ?

Voilà pourtant ce qui se passe avec « Monenfant.fr » : ce gadget coûteux absorbe une part substantielle du budget de la Cnaf en 2010 tout en faisant double emploi avec nombre d’autres sites comme ceux des départements, des villes, des relais ou des PMI...

Face à une telle débauche de moyens, un constat évident saute aux yeux : soit cette machine à gaz va engloutir des fonds publics pour un service déjà rendu par ailleurs, soit le but de la manœuvre est tout autre que celui mis en avant par les pouvoirs publics avec tant de complaisance.

Et s’il s’agissait, en réalité, pour la CNAF, d’étendre sa mainmise directe sur les Assistantes Maternelles ? Et si l’objectif était, au bout du compte, de régenter la profession en allant jusqu’à régenter les contrats de travail, fixer les salaires pratiqués et imposer des pratiques ?

S vous prenez le temps de consulter la liste des partenaires de ce site (2) – en majorité des employeurs – vous n’y trouverez, en tous cas, pas ceux qui, de plus en plus nombreux, rejoignent notre syndicat afin de défendre vraiment le métier d’Assistante Maternelle !

« L’inscription sur « monenfant.fr » s’effectuera sur la base du volontariat », prétend-on ; or, si d’aventure l’aide Paje est conditionnée à l’emploi d’une Assistante Maternelle acceptant cette mainmise par l’intermédiaire de ce site, il est évident que nous n’aurons pas alors le choix.

Cette éventualité est d’autant plus à l’ordre du jour que le Centre d’Analyse Stratégique ( ex Commissariat d’Etat au Plan ) l’inscrit noir sur blanc dans sa Note de Veille n°157 de novembre 2009 (3) :

« Ce service serait enfin relayé virtuellement par le site www.monenfant.fr intégrant la localisation de toutes les offres, la disponibilité des places, les formations suivies par les assistantes maternelles et les gardes à domicile, voire les tarifs pratiqués et des informations et avis sur le lieu où est accueilli l’enfant (autant d’informations qui constituent la contrepartie du versement du complément mode de garde aux parents). »

Certains sites existent déjà

http://www.assistantsmaternels35.fr/

ou

http://www.chti-bonhomme.com/index.php?page=mode (qui a dû renoncer à paraître en raison de son caractère illégal)

Au bout du compte, cela signifie que les parents en quête de mode d’accueil n’auront d’autre alternative que le guichet unique - qu’il s’appelle RAM devenu RAPE ou bien « Pôle Enfance » - ; celui-ci les orientera d’abord, à l’évidence vers les structures collectives, comme c’est déjà trop souvent le cas à notre gré.

Pour l’accueil familial, ce guichet unique pèsera de toute son influence sur les relations contractuelles – c’est-à-dire la négociation et la fourniture du contrat de travail – qui échapperont aux Assistantes Maternelles pour l’essentiel.

Le calcul du reste à charge (pour le parent ) signifie que ce guichet unique connaîtra – ou fixera ? – le tarif pratiqué par l’Assistante Maternelle. Cerise sur le gâteau, « la structure », c’est-à-dire l’assistante maternelle, pourra faire l’objet d’une évaluation par le parent employeur, comme cela s’est passé déjà sur le site « chtibonhomme » et ainsi que cela est préconisé au plus haut niveau (voir à ce sujet la revue de la Cnaf Informations Sociales n° 158 de mars-avril 2010)

Dans ces conditions, comment l’Assistante Maternelle pourra-t-elle demander la simple application du droit du travail ? Comment pourra-t-elle oser émettre la moindre prétention salariale ?

NOUS METTONS EN GARDE NOS COLLEGUES : MEFIEZ-VOUS DES DEMANDES DE LA CAF, NE REMPLISSEZ PAS LES QUESTIONNAIRES NUMERIQUES OU INFORMATISABLES (LA LOI INFORMATIQUE ET LIBERTE VOUS Y AUTORISE ! ), DEFENDEZ ET PRESERVEZ VOTRE INDEPENDANCE PROFESSIONNELLE !

NON AU FICHAGE ELECTRONIQUE DES ASSISTANTES MATERNELLES ! NON A L’INFORMATISATION DE NOS DONNEES PERSONNELLES !

Attention ! : en accablant ainsi les Assistantes Maternelles, les pouvoirs publics vont susciter une désaffection massive et prendre le risque d’être contre-productifs.

Liliane DELTON

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Pandore

(2) http://www.mon-enfant.fr/web/guest/liens-utiles

(3) http://www.strategie.gouv.fr/IMG/pdf/NoteVeille157.pdf

 

 

LILIANE DELTON sur Google+

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire