Bébé secoué - attention maltraitance !!!

La haute autorité de santé a publié le 13 septembre dernier un rapport d'audition et des préconisations sur le syndrome du bébé secoué dont les conséquences sont soit mortelles soit irréparables !

vous trouverez l'article dans son intégralité ici

"Bébé secoué : une forme mal connue de maltraitance aux conséquences irréparables

Le syndrome du bébé secoué est un problème de santé publique aux conséquences souvent irréparables : il provoque des lésions du système nerveux central graves et parfois fatales. Dix à quarante pourcents des bébés secoués meurent des suites de ce traumatisme crânien infligé, la majorité des autres conservent des séquelles graves à vie.. Afin d’aider les professionnels de santé à mieux repérer et diagnostiquer ce syndrome, et de sensibiliser le grand public, une audition publique a été organisée. Celle-ci a abouti à la publication aujourd’hui de critères pour la conduite du diagnostic et de la protection des enfants.

Au moins 200 syndromes de bébé secoué se produiraient chaque année en France. Ce chiffre semble fortement sous-estimé car le diagnostic peut être difficile, les signes évocateurs sont encore mal connus et la maltraitance n’est pas toujours envisagée. Ce traumatisme crânien infligé survient lorsqu’un un adulte – un homme dans 7 cas sur 10 – secoue un bébé par exaspération ou épuisement face à des pleurs qui ne se calment pas. Le secouement concerne des nourrissons de moins de 1 an, de, moins de 6 mois dans la majorité des cas.

L’audition publique, dont la Haute Autorité de Santé (HAS) publie aujourd’hui les conclusions, a été organisée par la Société française de médecine et de réadaptation (SOFMER) avec la participation financière notamment du Ministère de la Santé (Direction Générale de la Santé).

Cette publication vise à donner aux professionnels de santé : • des informations précises pour diagnostiquer ce syndrome, protéger l’enfant et prévenir ainsi contre les récidives du secouement, qui se produisent dans plus de 50 % des cas. • des messages leur permettant d’informer de manière systématique tous les parents sur les risques du secouement et les moyens de l’éviter.

Améliorer le repérage pour éviter les récidives "

pour en savoir plus,  les documents à télécharger sont ici

 

LILIANE DELTON sur Google+

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire